Etiquette
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
ITAF - Le Forum Index du Forum -> Le Dojo -> La vie des dojos  
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nicolas Doux
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 65
Localisation: Itinérance estudiantine
Masculin
Grade: Nidan

MessagePosté le: Jeu 1 Avr 2010 - 15:39    Sujet du message: Etiquette Répondre en citant

Bonjour,

Au début de l'année, notre club, Aikido Budo Héricourt, a intégré dans le dossier d'inscription des adhérents un Reishiki que l'adhérent s'engage à respecter.

Voilà une question qu'elle est bonne ! Certains diront que c'est de l'autoritarisme, un endoctrinement (sectaire) ; d'autres en soulignent l'importance quand ils conçoivent l'Aikido comme un peu plus qu'un loisir.

Au jour le jour, il faut faire comprendre que ces règles n'existent pas pour valoriser "papa sensei" mais qu'elles ont une incidence directe sur la pratique :
- Sécurité
- Pédagogie
- Courtoisie
Leur respect ont un contenu pédagogique liè au programme technique : vigilance, sécurité, respect ; il doit avoir un effet sur la progression de l'èléve. Pfff, quel programme pour un prof ! Embarassed

J'ai essayé de trouver l'équivalent à l'Aikikai :
Dojo Etiquette and Customs
1) Proper manners and rules should be obeyed, while following the instructions of one's teacher.
2) Practice should be serious and sincere, but should not inflict an injury on others.
3) All should participate in cleaning following practice, in order to insure a clean place of training.
4) There should be no smoking in the dojo at anytime.
5) Harmony should be respected, and the practice should be bright.
6) Practice under the influence of alcohol should be avoided.
7) People observing practice should respect the rules and order of the dojo.
8) All accidents and/or injuries resulting from practice are the responsibility of the individual member.
Source

Je vous laisse apprécier...


Sinon, il existe au moins un texte écrit par OSensei et que dans ma jeunesse les dojos FFAB affichaient :

Disposition d'esprit pour la pratique de l'aïkido

1 - Un coup en Aïkido peut décider de la vie ou de la mort. Durant la pratique, obéissez aux instructions de celui qui dirige le Cours. Ne transformez pas la pratique en un absurde test de force !

2 - L'Aïkido est une voie par laquelle au moyen du UN on peut atteindre les DIX MILLE ETRES. Même avec un seul adversaire, il ne faut pas uniquement se préoccuper de ce qui est devant, il est nécessaire de pratiquer en étant attentif aux quatre, aux huit directions.

3 - Il faut travailler dans la joie !

4 - Les enseignements de celui qui donne le cours ne représentent qu'un fragment de l'Aïkido. Quand, par la recherche, et l'entraînement quotidien et constant de soi-même, vous serez parvenu à la connaissance par le corps, le véritable usage des merveilles de l'Aïkido vous sera permis.

5 - L'entraînement journalier commence par TAI NO HENKA, ensuite on pratique de plus en plus intensivement sans dépasser ses limites, ce qui permet à des personnes âgées de pratiquer sans risque de se blesser et d'atteindre le but de la pratique.

6 - L'Aïkido est une recherche qui tend par l'exercice du corps et de l'esprit à façonner un homme au coeur droit. Toutes les techniques sans exceptions sont secrètes et ne peuvent être montrées à ceux qui ne pratiquent pas ! Il faut éviter de les enseigner à ceux qui en feraient un mauvais usage.

Texte affiché à l'Aïkikaï dès 1932.
Merci à ce site où vous pouvez le télécharger.


En comparant l'un et l'autre, je ne peux m'empêcher de penser que l'esprit et l'intention ne sont plus les mêmes. L'étiquette de l'Aikikai a un caractère plus... administratif ?

En 6 points Disposition d'esprit dit l'essentiel:
- L'état d'esprit
- la sécurité
- la méthode pédagogique
Et cela d'adresse aussi aux élèves qu'au prof. Evidemment le point 6 paraît désuet ; dans un contexte moderne, on peut lui donner deux sens :
- Ne montrez pas à l'extérieur ce que vous n'êtes pas sur de démontrer, au détriment de l'image du dojo et de la discipline ;
- Ne pratiquez pas en dehors du cadre contrôlé et sécurisé du dojo, surtout sans supervision d'un enseignant.


A+
_________________
J'en sais plus qu'hier mais bien moins que demain.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 1 Avr 2010 - 15:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Brunolito
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2010
Messages: 509
Localisation: Midi-Pyrénées
Masculin
Grade: Nidan

MessagePosté le: Jeu 1 Avr 2010 - 22:00    Sujet du message: Etiquette Répondre en citant

Merci pour ce mémo Nicolas. Disposition d'Esprit est la page 42 de Budo, légèrement remaniée. Il est intéressant de remarquer que dans cette page le fondateur ne parle pas d'aïkido ou de budo, mais de bujutsu.
1_"Le but originel du bujutsu est de tuer l'ennemi d'un seul coup[...]"
Comme si le bujutsu était une étape liminaire... (je renvoie au topic ouvert par Matthieu pour en débattre, bien que je sois déjà convaincu de ce fait).

Ensuite, sur le point 6, il y a une petite note qui nous en apprend long sur les intentions initiales : Dans le texte d'origine, il est écrit exactement: "...créer un peuple japonais sincère... et ne pas divulguer ces techniques aux autres."
Ici pas de mauvaises intention de la part de l'autre, juste les non japonais n'y ont pas droit. Nationalisme classique.
_________________
"En ces temps de supercherie, dire la vérité est un acte révolutionnaire." G. Orwell
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nicolas Doux
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 65
Localisation: Itinérance estudiantine
Masculin
Grade: Nidan

MessagePosté le: Ven 2 Avr 2010 - 09:28    Sujet du message: Etiquette Répondre en citant

Bonjour,

Derrière mon billet, je me pose des questions. A quoi sert l'étiquette ?

Marketing de l'exotisme orientalisant ?
Règles de la vie communautaire ?
Y-a-t-il un riai avec l'enseignement martial ?

Un début de réponse peut-être avec cet interview de Kondo Katsuyuki :
L'oshikiuchi n'est donc pas un système de combat réservé aux nobles?
Non. Il y a plusieurs façons d'écrire oshikiuchi. Dans le cas qui nous concerne il s'agit des caractères shikii no naka. Le shikii est la poutre qui sert de glissière au sol entre les shoji.
(N.d.a. -Naka signifie intérieur. -Les shoji sont les portes coulissantes traditionnelles.)

Dans les châteaux les pièces étaient en enfilade, une sorte de série d'antichambres qui menaient finalement à la pièce où se tenait le seigneur. Et les samouraïs étaient divisés en rangs. Ce rang déterminait l'antichambre jusqu'à laquelle un samouraï pouvait se présenter. Cela démontrait à la fois son importance, l'honneur qu'on lui faisait et la confiance qu'on lui accordait. On retrouve la même chose par exemple à Nikko où repose Tokugawa Ieyasu. Les seigneurs eux-mêmes avaient des rangs et ne pouvaient se placer où ils le désiraient dans le sanctuaire.
L'oshikiuchi est donc l'étiquette lorsque l'on a passé le shikii. C'est cela qu'il a enseigné. Ce n'est donc pas du budo à proprement parler. Ce sont deux choses différentes.

(...)
Sokaku Takeda a donc étudié le Daïto-ryu auprès de son père?
Oui. Et ce qu'il a appris de Saïgo Tanomo, l'étiquette, est un élément qu'il a introduit dans le Daïto-ryu. Ce sont des connaissances importantes et qui font de Saïgo Tanomo un personnage marquant du Daïto-ryu, mais son enseignement n'était en aucun cas lié à l'aspect technique.

Source : TAMAKI Léo. Interview de Kondo Katsuyuki, le gardien du temple du Daito Ryu. Tsubaki Journal, 2008. En ligne.

Par exemple, la posture est importante avec la rectitude du corps et les moments où on la sacrifie, comme le salut ; la façon de manipuler ses armes avec la distance, leur présentation à l'autre avec ou sans menace physique... saluer son partenaire avant de pratiquer, ce qui le distingue d'un adversaire, distinction importante dans Budo où Osensei présente 2 formes d'irimi nage, l'une avec partenaire, l'autre sur adversaire en "irimi atemi".

A+
_________________
J'en sais plus qu'hier mais bien moins que demain.
Revenir en haut
Matthieu Jeandel
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2010
Messages: 286
Localisation: Héricourt
Masculin
Grade: Godan

MessagePosté le: Ven 2 Avr 2010 - 09:48    Sujet du message: Etiquette Répondre en citant

L'étiquette est une chose difficle à comprendre pour nous.

A mon sens l'étiquette est tout ce qui permettait dans un dojo de ne pas se retrouver avec plus de morts que de valides à la fin de l'entraînement :-)

C'est pourquoi il y a quelques règles qui ont été mise en place. Et la majorité dans une logique militaire.
Le salut par exemple, sur la ligne ou tous les élèves sont alignés, le fait que le sempaï soit en seiza à droite et non à gauche est un symbole qui renvoi aux champs de bataille. Car en tant de paix la place d'honneur est à droite, en tant de guerre elle passe à gauche (voir un lien avec le port du sabre à gauche).

La notion d'étiquette aujourd'hui est très délicate car nous avons oublié que dans notre culture bien des choses ont été mise en place comme "étiquette" (Nico si tu as le temps de nous faire un petit article). Mais l'étiquette d'une école n'est pas la même que celle de l'école d'à côté....
_________________
"Il ne savait pas que c'était impossible, alors il l'a fait..." M.Twain
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nicolas Doux
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 65
Localisation: Itinérance estudiantine
Masculin
Grade: Nidan

MessagePosté le: Ven 2 Avr 2010 - 10:06    Sujet du message: Etiquette Répondre en citant

Matthieu Jeandel a écrit:

(...)l'étiquette d'une école n'est pas la même que celle de l'école d'à côté....

Comme les techniques, même entre écoles d'Aikido... Mais à travers les différences d'écoles, à quoi sert l'étiquette ? Pour moi une pratique martiale est une école du geste utile, nécessaire et fonctionnel.

Si on laisse de côté - pour l'instant ? - la question de l'esprit de la pratique, nous convergeons sur un point : la sécurité des pratiquants.

Quid de la fonction pédagogique ? Transmettre un savoir, une compétence, un savoir faire : quel contenu, comment ?

Sans compter, comme le soulève Brunolito, que des règles n'ont plus le même sens d'une époque à l'autre pour une même civilisation. Que dire d'une civilisation à l'autre surtout si on pense à  Kipling prédisant que l'Orient et l'Occident ne se rencontreront jamais et “jusqu'à la fin des temps”.

A+
_________________
J'en sais plus qu'hier mais bien moins que demain.
Revenir en haut
Diana.Kabanova
Kirigami
Kirigami

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 11
Féminin
Grade: 3ème Kyu

MessagePosté le: Ven 2 Avr 2010 - 21:36    Sujet du message: Etiquette Répondre en citant

Je pense qu'il faut voir l'étiquette en aikido comme une marque de respect, très important au Japon, mais aussi comme un rituel qui se retrouve dans de nombreux arts japonais (cérémonie du thé, kyûdo) et la religion. Le fait de saluer vers un shomen rappel un rituel shintoiste et même boudhiste, tout comme le fait de frapper dans les mains. 


Je rappelle par ailleurs que les courbettes au Japon sont omniprésentes : on l'utilise pour se saluer, pour remercier, demander, s'excuser...
Peut etre que pour nous Occidentaux ces pratiques peuvent paraitre sectaires, au Japon c'est normal. Smile
Revenir en haut
Brunolito
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2010
Messages: 509
Localisation: Midi-Pyrénées
Masculin
Grade: Nidan

MessagePosté le: Sam 3 Avr 2010 - 23:14    Sujet du message: Etiquette Répondre en citant

Concernant l'étiquette, il y a un très bon article dans la Wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tiquette_de_l%27a%C3%AFkido

Pour ma part l'étiquette est assez importante, car le dojo, comme son nom l'indique, est un lieu où l'on étudie la Voie, et toute Voie authentique s'inspire des vérités universelles. Il ne peut donc pas y régner le chaos, puisque notre monde n'est pas ainsi (je sais, les apparences sont trompeuses, mais cela est un autre problème). Lorsque nous naissons à l'aïki, nous nous adressons à un senseï (dans le plus pur sens du terme: "né avant") et ce dernier, comme tout "parent" ou aîné  digne de ce nom, imposera des règles de vie à ce nouveau né. Ce n'est que bien plus tard que nous comprendrons réellement la nature de ces règles, lorsque nous serons adultes. Tout comme nous occupons une place définie dans l'univers, il nous faut trouver notre place dans le dojo. En deça du sens "initiatique" de ces règles, il y a bien entendu les règles de sécurité, d'éducation/savoir vivre (politesse, respect envers les anciens et ses frères d'armes,...).

En tout cas merci Nico pour la citation de Kippling, une fois de plus il voit juste.
_________________
"En ces temps de supercherie, dire la vérité est un acte révolutionnaire." G. Orwell
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:03    Sujet du message: Etiquette

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
ITAF - Le Forum Index du Forum -> Le Dojo -> La vie des dojos  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: