Préparation physique et Aïkido
Post new topic   Reply to topic
ITAF - Le Forum Forum Index -> Le Corps / Body -> Taijutsu  
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Matthieu Jeandel
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 24 Mar 2010
Posts: 286
Localisation: Héricourt
Masculin
Grade: Godan

PostPosted: Wed 17 Nov 2010 - 18:15    Post subject: Préparation physique et Aïkido Reply with quote

Bonjour à tous

En tant que pratiquant d'Aïkido faites vous de la préparation physique?

Avez vous intégré ou au contraire supprimé la préparation physique de votre quotidien depuis vos début?

Pour ceux qui en feraient, qui en auraient ajouté, sous quelle forme la travaillez vous (exercices, fréquence, répétitions, ...)?

Merci
_________________
"Il ne savait pas que c'était impossible, alors il l'a fait..." M.Twain
Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Wed 17 Nov 2010 - 18:15    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Brunolito
Administrateur

Offline

Joined: 24 Mar 2010
Posts: 509
Localisation: Midi-Pyrénées
Masculin
Grade: Nidan

PostPosted: Thu 18 Nov 2010 - 11:47    Post subject: Préparation physique et Aïkido Reply with quote

Très bonne question Matthieu.
Pour ma part je tiens à garder du cardio, donc en ce moment c'est roller (enfin pas en ce moment précis, dés que mon genou sera remis Wink ) une à 2 fois par semaine à coup de 12 voire 15 km.
J'ai abandonné la muscu il y a environ 2 ans mais compte bien m'y remettre. De la muscu d'entretien, entendons nous bien, rien de monstrueux, avec pareil une fréquence d'une à deux fois par semaine.

_________________
"En ces temps de supercherie, dire la vérité est un acte révolutionnaire." G. Orwell
Back to top
Visit poster’s website
Nicolas Doux
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 25 Mar 2010
Posts: 65
Localisation: Itinérance estudiantine
Masculin
Grade: Nidan

PostPosted: Thu 18 Nov 2010 - 14:02    Post subject: Préparation physique et Aïkido Reply with quote

Salut,

Moi, rien de spécifique.

D'une part je suis une feignasse allergique au sport. Matthieu a pourtant essayé de me faire faire de la Lafay...

En fait je trouve l'aiki très complet, bien pratiqué.

La pratique de kihons (surtout kotai) et des suburi met en œuvre les chaînes musculosquelettiques de façon très complète et équilibrée. Et comme je ne cherche pas de performance.

Si je tombe sur plus lourd et costaud que moi, tant pis si les techniques ne passent pas. D'une part et au premier plan, c'est la technique qui doit être corrigée. D'autre part et au 2e plan, l'exécution correcte de la technique stimulera les groupes musculaires nécessaires avec pour support la contrainte physique du uke.

Les suburi de ken par exemple, bien pratiqués sollicitent mes chaînes musculaires des pieds jusqu'aux main (base du pouce, annulaire et auriculaire) en passant par cuisses, fessiers, abdos, dorsaux...

De même, le rythme et les kiai (respiration profonde au minimum) stimuleront l'appareil cardiorespiratoire.

Faut pas non plus être une moule dans la vie de tous les jours !

Néanmoins, je concède manquer d'endurance et de souffle.

_________________
J'en sais plus qu'hier mais bien moins que demain.
Back to top
Brunolito
Administrateur

Offline

Joined: 24 Mar 2010
Posts: 509
Localisation: Midi-Pyrénées
Masculin
Grade: Nidan

PostPosted: Thu 18 Nov 2010 - 16:46    Post subject: Préparation physique et Aïkido Reply with quote

Nicolas Doux wrote:

Faut pas non plus être une moule dans la vie de tous les jours !


Ben c'est un peu mon cas. Collé à l'ordi toute la journée, sauf lorsque je pars en rando 15 ou 20 bornes pour mes photos, mais ça reste saisonnier et pontuel, je fais peu d'exercice physique au quotidien. Ensuite la course à pied ça m'emmerde, le vélo aussi, la natation demande trop d'effort pour si peu de résultat, et finalement le roller est une activité plutôt rigolote mêlant cardio, sens de l'équilibre et sans traumatisme pour les articulations (sauf au début Mort de Rire ).

_________________
"En ces temps de supercherie, dire la vérité est un acte révolutionnaire." G. Orwell
Back to top
Visit poster’s website
Matthieu Jeandel
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 24 Mar 2010
Posts: 286
Localisation: Héricourt
Masculin
Grade: Godan

PostPosted: Thu 18 Nov 2010 - 18:58    Post subject: Préparation physique et Aïkido Reply with quote

J'ajoute une question au débat, pensez vous que :

- la technique / les mouvements d'aikido ont un impact sur mes qualités physiques (en bien ou en mal à vous de voir)
- la technique c'est ce que mes qualités physiques m'autorisent à faire

???

_________________
"Il ne savait pas que c'était impossible, alors il l'a fait..." M.Twain
Back to top
Visit poster’s website
Nicolas Doux
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 25 Mar 2010
Posts: 65
Localisation: Itinérance estudiantine
Masculin
Grade: Nidan

PostPosted: Fri 19 Nov 2010 - 10:55    Post subject: Préparation physique et Aïkido Reply with quote

Matthieu Jeandel wrote:

J'ajoute une question au débat, pensez vous que :

- la technique / les mouvements d'aikido ont un impact sur mes qualités physiques (en bien ou en mal à vous de voir)
- la technique c'est ce que mes qualités physiques m'autorisent à faire

???

Salut,


Oui, la technique / les mouvements d'aikido ont un impact sur les qualités physiques. Bien exécutée, une technique sollicite les chaînes musculaires. La question étant, quelle chaînes musculaire ? Comment ? Mal exécutée, elle entraîne crispations, ankyloses localisées, notamment au niveau des membres supérieurs. Les kudens des techniques se situent à tous les niveaux du corps, des pieds au buste, jusqu'aux membres supérieurs et à la tête. On peut englober l'ensemble sous un terme général comme shisei mais la méthode Saito met l'accent sur des points techniques dont un aspect est postural. La difficulté sera de construire l'ensemble : le tout est plus grand que la somme des parties.

Si on connaît des douleurs localisées et récurrentes, c'est une alerte qui présage d'usures voire de possibles blessures, en tout cas d'une marge de progression technique.

Et comme je ne crois pas à la magie - procédés qui permettraient d'obtenir dans le monde physique des effets dérogeant à ses lois - la condition physique est une contrainte. On peut certes modifier sa condition : développement, entretien. Néanmoins, je pense qu'il faut aussi accepter ses limites donc pour cela les connaître (Gnotis seauton) et les adapter au contexte. Adaptation, en qqsorte un 1er pas vers awase et ai.

Pour ma part j'ai vu trop de clubs où les "dominants" des tatamis avaient le physique le plus développé (taille, poids, musculature), très curieusement pour un art qui se dit ne pas utiliser la force. Sujet tabou auquel s'opposent des réactions syllogistiques :
En aikido, on n'utilise pas la force
Je fais de l'Aikido
Ergo : je n'utilise pas la force

Bref, le développement physique peut être un frein à la progression. Il ne devrait donner aucun avantage à l'exécution d'une technique mais bien plus en amont, il vous donne le corps qui permettra de pratiquer.

En plus, je trouve que le dvpt physique de l'aikido est polyvalent : il vous donne un corps avec un potentiel multifonction, pratique, sans les avantages d'une hyper-spécialisation mais sans ses désavantages. Musculation, souplesse, endurance, coordination, tout est sollicité. En terme d'efficacité, un aikidoka ne sera jamais au niveau au niveau d'un spécialiste dans son domaine mais au moins il ne sera pas "enfermé".

_________________
J'en sais plus qu'hier mais bien moins que demain.
Back to top
Brunolito
Administrateur

Offline

Joined: 24 Mar 2010
Posts: 509
Localisation: Midi-Pyrénées
Masculin
Grade: Nidan

PostPosted: Fri 19 Nov 2010 - 11:46    Post subject: Préparation physique et Aïkido Reply with quote

Tout d'abord je tenais à préciser que je déconnecte, dans l'intention, ma pratique des sports annexe. Je ne les faits pas dans l'idée d'être plus fort ou "dominant" sur les tatamis (quoiqu'un jour, si je pouvais broyer l'avant-bras de Mathieu lors d'un morote dori, j'avoue qu'un timide sourire d'auto-satisfaction naîtra imperceptiblement sur mon visage
), mais plutôt en vue d'un entretien général, surtout depuis que je dispense les cours et pratique donc moins. Et notamment pour le cardio, cela me paraît indispensable.

Matthieu Jeandel wrote:
J'ajoute une question au débat, pensez vous que :

- la technique / les mouvements d'aikido ont un impact sur mes qualités physiques (en bien ou en mal à vous de voir)


Pour moi c'est évident, en bien ET en mal, pour des raisons que tout le monde connait. J'aimerai néanmoins ajouter qu'elles ont principalement un impact sur le ki et sa circulation dans notre corps. Les postures, telles des asanas, agissent surement sur les nadis (canaux dans lesquels circule le ki ou prana, l'énergie vitale). Je dis "surement" car ceci repose sur ma propre expérience et ressenti, et ce dès les tout premiers cours d'aïki que j'ai suivi il y a 15 ans. Le travail principal de l'aïki est dans ce domaine à mon sens, d'où mes pratiques plus classiques concernant le "sport" qui ne m'apportent pas les mêmes bénéfices. L'impact sur les qualités physiques par la pratique de l'aïki reste secondaire pour moi en comparaison de celle qu'il apporte sur le ki.

Matthieu Jeandel wrote:

- la technique c'est ce que mes qualités physiques m'autorisent à faire ???


Si tu as les coudes ou les épaules bourrés d'arthrose, ta technique sera forcément limitée.

Edit: une adresse pour comprendre les nadis: http://www.ateliersante.ch/chakras.htm

_________________
"En ces temps de supercherie, dire la vérité est un acte révolutionnaire." G. Orwell
Back to top
Visit poster’s website
SHOSHIN
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 14 Sep 2010
Posts: 89
Grade: Shodan

PostPosted: Sun 21 Nov 2010 - 12:07    Post subject: Préparation physique et Aïkido Reply with quote

L'aikido ne peut exister selon moi sans travail sur le physique. Tout est bon à prendre (sauf des sports déséquilibrant comme le tennis que j'adore mais que j'évite de pratiquer sauf pour faire mumuse tous les trois ans, la compétition a failli me coûter cher à 18 ans... lombaires douloureuses et corps asymétrique, berk).
La lecture du bouquin consacré à Sagawa sensei a achevé de me convaincre de la nécessité de travailler son corps. L'expression sans force est un piège à mon avis, dire qu'on pratique un art martial sans être capable de faire vingt pompes... à mon avis il y a un problème. La muscu je le reconnais ne sert à rien (quoi que... ça dépend laquelle, les calisthéniques sont une vraie base, squats, pompes, tractions...) mais la puissance des jambes et hanches est à mon avis fondamentale. Quand le corps est capable, brusquement la technique coule plus facilement.


Plus j'avance plus je suis convaincu qu'un entraînement quotidien est vital pour se développer ou se maintenir. Mon exemple le plus frappant c'est mon père 83 ans, sportif depuis toujours, judoka, sobre (jamais fumé): il faisait du trempoline avec les gamins cet été... Victoire! (une de mes copines fait ses 20 mns depuis toujours, elle a un corps de 20 ans malgré ses 40...)


Depuis que je m'entraîne tous les jours, je produis beaucoup moins d'effort pour le même résultat. Il existe dans le shugyo des choses qu'on ne peut comprendre qu'en allant les chercher... 

_________________
Une lumière inférieure demanda un jour à Ummon//
Quelle est la nature - Dieu / Bouddha / Vérité Centrale? \\
Ummon lui répondit //
Un bâton à merde bien sec.
Back to top
Brunolito
Administrateur

Offline

Joined: 24 Mar 2010
Posts: 509
Localisation: Midi-Pyrénées
Masculin
Grade: Nidan

PostPosted: Thu 25 Nov 2010 - 11:21    Post subject: Préparation physique et Aïkido Reply with quote

Afin d'illustrer ce travail sur les nadis et la circulation du ki dans notre corps, j'ai trouvé ce doka du fondateur:

L'art du Bu
est la forme des dieux
et leur coeur divin;
il génère les précieux
izu (yang) et mizu (yin).

(Aïkido: enseignements secrets / Budo Editions)

_________________
"En ces temps de supercherie, dire la vérité est un acte révolutionnaire." G. Orwell
Back to top
Visit poster’s website
Nicolas Doux
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 25 Mar 2010
Posts: 65
Localisation: Itinérance estudiantine
Masculin
Grade: Nidan

PostPosted: Fri 26 Nov 2010 - 10:47    Post subject: My two cents ! Reply with quote

Ou plutôt le point de vue d'experts des koryus, ce qui nous situe hors du champs sportif.


Se construire le corps selon les tanren des Koryu 1
Se construire le corps selon les tanren des Koryu 2
De l'importance des exercices traditionnels qui consistent en répétition des gestes techniques sous contraintes (suburito, tanren uchi et kotai avec des sempais solides...)

Le point de vue d'autres experts :


Courir ou faire de la musculation vous semble totalement inutile dans le contexte du bujutsu?
Le développement de la force de telle ou telle partie n'est d'aucune utilité dans un mouvement où le corps doit être utilisé dans son intégralité. Il faut pouvoir utiliser chaque partie du corps pour qu'il devienne un. Qu'une partie ait une force de 100 alors que le reste est à 5 n'a aucun intérêt puisqu'il sera limité au niveau de l'élément le plus faible. Il vaut bien mieux pouvoir bouger un corps dont l'ensemble a une force de 10.
Si on a une compréhension du but et de la finalité et que l'on veut renforcer un point particulier en complément cela est acceptable. Mais sans un certain niveau de compréhension cela ralentit et devient une limitation pour se mouvoir dans l'esprit du bujutsu.
Le corps doit bouger très subtilement pour être efficace donc il faut développer la sensibilité de ses "récepteurs". Ce travail est bien plus important car malheureusement la puissance développée par l'entraînement physique de type sportif est souvent inutilisable du point de vue martial. La plupart des gens ne voient la force qu'en terme de carrure où force musculaire mais la profondeur du bujutsu implique de pouvoir prendre conscience du mouvement infime des plus petits muscles et d'être capable de les utiliser. Sans cela on ne peut rentrer dans la véritable pratique martiale. (...) Dans d'autres écoles certains enseignants sont capables de faire certaines de ces choses mais ils ne veulent ou savent pas l'enseigner. Ce qu'ils peuvent faire lors d'une démonstration et ce qu'ils arrivent à transmettre à leurs élèves est très différent.
Nous cherchons à retrouver le naturel à travers notre entraînement. Ce que nous travaillons est l'opposé du développement habituel de la puissance et de la vitesse. Les gens n'ont pas de réelle conscience de leur corps ni de celui de leur partenaire. Si votre adversaire est fort il ne s'agit pas de chercher à l'être encore plus que lui mais à "avaler", absorber cette force. C'est pour cela que l'on fait ce travail sobre et simple en apparence mais qui est très difficile.
Interview Akuzawa Minoru, "Le maître de la force interne de l'Aunkaï" - Budo No nayami (c) Léo Tamaki


La musculation, la course ou le stretching sont donc des pratiques inutiles selon vous?
Kuroda Tetsuzan : Du point de vue du Bujutsu, oui. Mais du point de vue de la santé c'est différent.
(...) Les gens qui sont forts en combat le sont généralement naturellement même s'ils ne pratiquent rien. L'entraînement en sports de combats leur permet juste de développer ces aptitudes.
Les katas servent à imprégner le corps des théories et à le transformer. Les gestes des personnes normales sont visibles et peuvent être stoppés par une autre personne. Nous pratiquons afin d'arriver à un geste qui ne peut être arrêté, à rendre nos mouvements invisibles, et à développer la capacité à saisir le moment où le partenaire à l'intention de bouger.
Il ne s'agit pas de développer la capacité à briser des briques. Notre pratique nécessite du temps. Il vaut mieux que les gens qui s'entraînent avec l'idée d'utiliser leurs acquis en bagarres ne viennent pas au Shinbukan. Ils ne seront pas prêts à temps. Il vaut mieux qu'ils aillent faire des pompes et développer leurs muscles et leur endurance. Cela leur servira probablement plus rapidement. Même si cela n'a rien à voir avec le Bujutsu.
De l'influence de l'exil sur la pratique des maîtres d'arts martiaux japonais… - Tsubaki journal (c) Léo Tamaki



Cependant, c'est tout le point de vue de personnes qui ont une pratique intense, régulière et sur une longue durée. Qu'en est-il des pratiquants occasionnels et/ou qui ont un mode vie sédentaire ? O Sensei ne disait-il pas en substance qu'aikido et agriculture c'est kif kif bourricot ! Ce qu'on peut comprendre sur le plan physiologique par une vie active qui forge le corps.

Dans ce cas, les APS modernes peuvent nous apporter qqchose ou bien développer un corps et une mentalité inadaptés à la pratique d'un budo/bujutsu. Sans compter que si nous pratiquons peu par rapport aux anciens experts, c'est que nous sommes disponibles sur une temps partiel, dit "de loisirs". Ce temps est aussi occupé par d'autres activités comme la vie familiale ou domestique, d'autres loisirs ; de plus les horaires d'un club/dojo sont souvent restreints voir inadaptés à notre emploi du temps.

Et que dire, comme l'a soulevé Bruno, des pratiquants qui deviennent profs et donc pratiquent moins, les plus motivés (honnêtes ?) attendant les stages et séminaires pour se "dérouiller" !

Pour ma part j'ai horreur de faire de la préparation physique, per se. J'entends une préparation physique moderne. Par contre, il peut m'arriver d'emprunter des exercices pour compenser une faiblesse spécifique que je détecte dans ma pratique : abdos, squats, étirements...

A+

_________________
J'en sais plus qu'hier mais bien moins que demain.
Back to top
Brunolito
Administrateur

Offline

Joined: 24 Mar 2010
Posts: 509
Localisation: Midi-Pyrénées
Masculin
Grade: Nidan

PostPosted: Sat 27 Nov 2010 - 17:35    Post subject: Préparation physique et Aïkido Reply with quote

Rhôôô les malades Shocked Shocked Shocked
Sur le deuxième lien des tanren il y a ds trucs de dingues. Faire des suburis en équilibre sur les bords d'une bassine doit être plutôt marrant !

_________________
"En ces temps de supercherie, dire la vérité est un acte révolutionnaire." G. Orwell
Back to top
Visit poster’s website
Nicolas Doux
Modérateur
Modérateur

Offline

Joined: 25 Mar 2010
Posts: 65
Localisation: Itinérance estudiantine
Masculin
Grade: Nidan

PostPosted: Mon 29 Nov 2010 - 13:09    Post subject: One more time... Reply with quote

Sur le site que j'ai déjà cité - Budoshugyosha - une série d'articles avait déjà abordé la question de la préparation physique dans les Budo et bujutsu :

Tanren, tanren, tanren... le mot ne cesse de revenir. Certains se demanderont s'il a un sens en Aikido. Yokomen no tanren ? Tanren uchi ?

Et qu'est ce qu'il signifie ? Pour une première approche je vous propose les liens suivants :



Forger et polir le corps. Préparation physique à une discipline martiale dont il existe autant de formes que d'écoles ; faîtes un coup de Google ou de Bing et vous en trouverez en karate, Daito Ryu (bref du jujutsu)...

Mais en triturant mon moteur de recherche habituel sur le sujet, je tombe sur un post d'un certain Matthieu J. dont le sujet est... TANREN ! Même rubrique que le sujet présent, 5-6 mois plus tôt. Sujet auquel il a été répondu sur le thème de la perfection, de l'inné...

Chassez le par la porte de la digression (hors sujet ?) et il revient par la fenêtre ?

Pour le moment, j'en viens à me demander ce que serait un travail de préparation physique spécifique à l'Aikido. Ce système est-il complet complet et cohérent? Est-ce compatible/similaire avec les méthodes modernes, avec les mêmes objectifs ? Ce système hypothétique est-il suffisant dans le cadre d'une pratique d'intensité moyenne dans notre société moderne, soit quelques heures par semaines ? Comment ne pas dissocier travail technique et travail physique, l'un pouvant empiéter sur l'autre dans les cours, et là je pense à ces clubs où on fait plus d'une 1/2 heure d'échauffement dont le lien avec la technique n'est pas évident.

Et je n'aborde pas la question du tanren mental (spirituel ?) qui ne manquera de susciter les réflexions les plus diverses et spéculatives. Comme Saito, je pense que si la forme est correcte, le ki circulera naturellement. Philippe Voarino affectionnait une citation  : "Si la chair a été à cause de l’esprit, c’est une merveille ; mais si l’esprit a été à cause du corps, C’est une merveille de merveilles". Dans tous les cas, ne jamais oublier le corps !

_________________
J'en sais plus qu'hier mais bien moins que demain.
Back to top
Display posts from previous:   
ITAF - Le Forum Forum Index -> Le Corps / Body -> Taijutsu  
Post new topic   Reply to topic All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to: